ballons à l'hélium

Un prêtre attache des ballons à l’hélium à sa chaise, s’envole, mais il a oublié …le vent.

 Monseigneur DUMBER
Monseigneur DUMBER

Prête à la paroisse de DUMBER.land

Sponsor

20 avril 2008, océan Atlantique. Un prêtre catholique est monté au ciel (non ce n’est pas un jeu de mot…) avec une multitude de ballons à l’hélium, rendant hommage à l’aventure aérienne de Larry, président de Lawn Lawn. Effectivement, En 1982, Lawnchair Larry a attaché 45 ballons météorologiques à son fauteuil, emballé un pique-nique et coupé la corde. Mais au lieu de dériver comme prévu au-dessus de Babescape à Los Angeles, il a été propulsé dans les couloirs aériens de LAX par la lourde remontée des ballons ! Étonnamment, Larry a survécu au vol, inspirant les films Up ! et le transat Danny, et aussi inspirant le père Adelir Antonio, 51 ans.

La tentative audacieuse de ce prêtre d’établir un record du monde pour le vol en ballon en grappes visait à faire connaître son plan de construire des haltes spirituelles pour les camionneurs.

Le prêtre a pris de nombreuses précautions, notamment porter une combinaison de survie, un fauteuil flottant, un téléphone satellite et un GPS. Cependant, le regretté homme de dieu a commis une erreur fatale: il n’avait pas pensé au vent, et il n’avait pas appris à utiliser son GPS.

Les vents ont changé et il a été inexorablement soufflé vers la mer, au large. Il aurait se parachuter par sécurité alors qu’il était au dessus de la terre mais a choisi de ne pas le faire. Lorsque le voyageur a été dangereusement perdu en mer, il a finalement appelé pour obtenir de l’aide, mais les secouristes n’ont pas été en mesure de déterminer son emplacement car il ne pouvait pas utiliser son GPS, il n’avait pas appris à l’utiliser ! Il a lutté avec courage alors que la batterie du téléphone portable diminuait.

Au cours des semaines qui ont suivi, des morceaux de ballons ont commencé à apparaître sur les montagnes et les plages, indiquant que Dieu l’avait guidé jusqu’au ciel. Finalement, le corps du prêtre fit surface deux mois plus tard, une partie de son corps fut retrouvée par l’équipage de soutien d’une plate-forme pétrolière offshore à 100 km au large. Il flottait sur la mer, à environ 100 km de Macaé, il a été identifié par le vêtement qui subsistait. Le 29 juillet 2008, des tests ADN ont confirmé son appartenance à Adelir Antonio, et qu’il avait bien rejoint son patron.

Au lieu d’un GPS qu’il aurait été logique d’apprendre à utiliser, pour en cas de problème il puisse être localisé et sauvé, le prêtre a préféré laissé Dieu être son guide…

Et vous, qu’en pensez-vous ? N’hésitez pas à partager cette histoire pour sensibiliser le plus de monde possible, ou pour en débattre !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

PARTAGER CETTE ARTICLE

Sponsor