darwin awards 6123

Il se tue en se tirant une balle dans la tête au cours d’une partie …de roulette russe.

 Monseigneur DUMBER
Monseigneur DUMBER

Prête à la paroisse de DUMBER.land

Sponsor

27 juin 2019. Une soirée arrosée qui tourna …très mal ! Le corps sans vie d’un homme a été découvert aux alentours de 5 heures du matin dans le centre-ville de Sanary-sur-Mer, dans le Var. Deux hommes, tous deux serveurs dans un bar sur le port et âgés respectivement de 27 et 34 ans, s’étaient fortement alcoolisés au cours de la soirée, quoi de plus normal jusque là ?

Ils auraient ensuite décidé de jouer, non pas au Monopoly, non pas à la pétanque comme il se fait à Marseille, ou encore au lancé de fléchettes, mais à la roulette russe ! Ah oui oui ! L’arme utilisée pour le jeu était une arme de collection de calibre 38, datant de plus d’un siècle mais toujours fonctionnelle.

L’homme âgé de 34 ans a malheureusement perdu la partie puisque c’est lui qui est tombé sur la balle et s’est mortellement blessé à la tête en se la tirant au niveau de son front.

Pour rappel, au cas ou certain(e)s ne connaissent pas la roulette russe, ce « jeu » est un jeu de hasard sous forme de duel mortel, de plus de 100 ans, originaire de Russie, consistant à mettre une balle dans le barillet d’un révolver, à tourner ce dernier de manière aléatoire (Assez vite pour qu’on ne puisse pas suivre l’emplacement de la chambre chargée), puis à pointer le revolver sur sa tempe avant d’actionner la détente. Si la chambre placée dans l’axe du canon contient une balle, elle est alors percutée, et le joueur perd (Il mourra ou sera grièvement blessé). Dans le cas contraire, la partie continue. Un joueur ne peut gagner que par forfait (Volontairement déclaré ou par la force des choses).

On excusera la victime de l’oubli des règles en ayant placé l’arme sur son front. Après avoir constaté que son ami avait apparemment perdu la partie puisqu’il/mais ne bougeait plus, le second serveur a alors alerté les secours. En vain, puisqu’à l’arrivée des policiers nationaux et des sapeurs-pompiers sanaryens, la victime était déjà décédée.

L’homme de 27 ans, fortement alcoolisé, a été placé, dans un premier temps en cellule de dégrisement au commissariat de Sanary. Propriétaire de l’arme à feu classée D, et qui ne demande pas de permis de port d’armes, il a ensuite été placé en garde à vue en fin de journée. Une enquête pour « homicide volontaire en flagrant délit » a été ouverte.

Lorsque l’individu fut entendu par les enquêteurs sur la soirée il a répondu aux premières questions des forces de l’ordre pour tenter d’expliquer les circonstances exactes de la mort de son ami. L’individu a effectivement confirmé le jeu macabre.

Peut être auraient-il été préférable qu’ils jouent à la version jouet pour adulte ! Dans tous les cas, il est évident que l’alcool fait faire des bêtises, tout être humain y passe un jour dans sa vie. Mais de là à jouer à la roulette russe avec son copain de comptoir de bar…

Et vous, qu’en pensez-vous ? N’hésitez pas à partager cette histoire pour sensibiliser le plus de monde possible, ou pour en débattre !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

PARTAGER CETTE ARTICLE

Sponsor