pouvoir ressusciter

Pakistan : Il affirme pouvoir ressusciter n’importe qui. Oups ! …cela n’a pas marché.

 Monseigneur DUMBER
Monseigneur DUMBER

Prête à la paroisse de DUMBER.land

Sponsor

(Photos illustratives de différents Soufis)

Il affirme pouvoir ressusciter n’importe qui. Oups ! Marche pas ! 17 septembre 2014, Pakistan. Deux personnes ont nommé un acolyte crédule qui s’est porté volontaire pour être tué et ressuscité par un saint homme. Depuis cinq ans, un soufi populaire faisait des miracles aux villageois de Mubarakabad. Maintenant, il était prêt à augmenter les enjeux pour une résurrection complète et devenir encore plus populaire afin d’étendre sa notoriété aux autres villages. Mais il n’était pas intéressé à faire revivre le cadavre d’une ville personne. Notre DUMBER préférait naturellement redonner vie à de la viande fraîche ! Il fit donc savoir à ses disciples qu’il voulait tuer et faire revivre un homme fidèle.

Le pire, il a donné la condition pour réaliser son exploit, que la victime devait être un homme marié, et avec des enfants ! Les villageois n’étaient pas très tenté de se laisser aller à la mort, même quitte à y revenir. Et sous l’emprise d’un moment de grande luminosité, un des villageois s’élance, c’tait, Muhammad Niaz. Âgé de 40 ans, salarié journalier et père de six enfants, est intervenu et s’est porté volontaire pour le miracle, pour être assassiné dès le lendemain.

Mercredi, Niaz a été placé sur une table et ses mains et ses jambes furent liées. Le porte-parole de la police a déclaré que qu’il s’était égorgé pendant que les gens l’observaient. Pendant ce temps, une personne du village a informé la police du « miracle » en cours. Lorsque la police est arrivée pour constater les faits, Niaz était décédé.

Des témoins ont déclaré que le Soufi avait prononcé quelques mots pour le ramener à la vie, mais que lorsqu’il avait réalisé que son « miracle » n’avait pas fonctionné, il avait tenté de s’enfuir. Il a été arrêté par les villageois et remis à la police. Ces dernier ont déclaré à la police que le Soufi avait l’habitude de demander à un magasin pour animaux de compagnie de faire un don d’oiseaux et de chiens afin de préserver les villageois de la magie noire. Ils ont dit qu’il sacrifiait souvent des animaux et répandait leur sang sur ses disciples. Il leur a également demandé de l’asperger à l’entrée de leurs maisons pour se protéger du mal.

Le corps de la victime a été conduit pour l’autopsie à l’hôpital du siège, à Tehsil, puis remis à la famille pour y être enterré. Samina, la sœur de la victime, a déclaré à The Express Tribune le 18 septembre 2014 que son frère s’était sacrifié pour le « chef spirituel ».

« Pourquoi devrais-je pleurer quand je sais que mon frère est au paradis? » Dit-elle. « Il sera récompensé pour ses services rendus au chef spirituel de l’après-vie. » Elle a ensuite déclaré que son frère s’était porté volontaire pour le miracle et que le Soufi n’aurait pas dû être arrêté…

Une chose est sûr, ils étaient tous les deux du même code génétique, celui des DUMBER !

Et vous, qu’en pensez-vous ? N’hésitez pas à partager cette histoire pour sensibiliser le plus de monde possible, ou pour en débattre !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

PARTAGER CETTE ARTICLE

Sponsor