Il est tué par

Il est tué par …sa propre barbe.

 Monseigneur DUMBER
Monseigneur DUMBER

Prête à la paroisse de DUMBER.land

Sponsor

Il est tué par …sa propre barbe. Septembre 1567. Hans Steininger était un maire bien-aimé avec un jeu de moustaches impressionnant. Maire de Braunau am Inn en 1567, il était très populaire. Bien que peu de choses soient connues de sa vie, à part le fait qu’il était bien aimé de son peuple, il y a une chose à son sujet qui a survécu à travers les siècles : sa pilosité faciale impressionnante.

Steininger était bien connu pour sa barbe, un spectacle de près de 1,4 mètre de long qui pendait à son visage dans une longue vrille avec une pointe fourchue.

En général, Steininger gardait ses poils faciaux retroussés et soigneusement rangés dans une poche. Bien que nous soyons sûrs que cela ait pris des années de travail acharné et de dévouement pour faire pousser sa barbe, et il fit toujours attention de ne pas trébucher dessus, généralement enroulée dans un étui en cuir.

Malheureusement, c’est exactement ce que Hans Steininger a fait lors d’une nuit d’automne fatidique.

Le 28 septembre 1567, un incendie s’est déclaré dans la ville de Braunau am Inn. Comme d’habitude, l’incendie a semé la panique et, étant le maire de la ville, Steininger en était le centre. À un moment donné, alors qu’il tentait de calmer le tumulte, sa barbe se détacha de sa poche.

Bien sûr, comme la ville était en feu, il ne prit pas le temps de la remonter et la repoussa simplement. C’est alors que la chute se produisit. Alors qu’il était en haut d’un escalier, au milieu du chaos, il a marché sur sa propre barbe et a trébuché. Alors qu’il glissait, il s’effondra dans l’escalier, se brisant au passage la nuque.

À sa mort, la ville a érigé un monument à la mémoire de leur maire déchu sous la forme d’un grand relief en pierre du côté de l’église Saint-Étienne, afin que son héritage ne puisse jamais être oublié. Puis, comme si sa statue de pierre géante ne suffisait pas, la ville a fait un pas de plus.

Avant qu’il ne soit enterré, les habitants de la ville ont coupé la belle barbe de Hans Steininger et l’ont enfermée dans une longue vitrine du musée historique de la ville. Il a été conservé chimiquement pour qu’il ne se dégrade jamais.

Au cours des 450 dernières années, la barbe a attiré de nombreux visiteurs, impatients de voir les poils mortels du visage.

Quand on vit en prenant des risques, il faut accepter aussi d’éventuellement un jour, les assumer !

Et vous, qu’en pensez-vous ? N’hésitez pas à partager cette histoire pour sensibiliser le plus de monde possible, ou pour en débattre !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

PARTAGER CETTE ARTICLE

Sponsor