rame du métro

Angleterre : Il meurt en tentant de grimper sur une rame du métro parisien pour …un selfie.

 Monseigneur DUMBER
Monseigneur DUMBER

Prête à la paroisse de DUMBER.land

Sponsor

Grimper sur une rame du métro pour un selfie. 2017. Il y a des  » sports extrêmes « , et il y a les autres. Ceux qui sont à la fois extrêmes mais aussi potentiellement mortels, sans compter le mauvais exemple qu’ils donnent aux jeunes adolescents qui pourraient vouloir les imiter puis, faute d’expérience, se tuer.

Un jeune freerunner (ou adepte de  » parkour  » en France), britannique de 17 ans au moment des faits, Nye Frankie Newman, et qui avait pour coutume de poster ses vidéos sur Youtube, est mort le soir du Nouvel An en tentant le dernier selfie de sa vie (ndlr : action de faire une photo de sois-même, de son visage). Ce soir-là, la nouvelle année ne commença pas comme il l’aurait souhaité, et à trop jouer avec le feu, il y a laissé la vie, et pas de la manière la plus souhaitable.

Un chauffeur de métro a été appelé après l’incident par un jeune homme sur le quai de la station, vers 23h20, a annoncé la RATP.

Effectivement, accompagné avec ses amis, ils utilisèrent le réseau de métro français sur la ligne 6 à la station Daumesnil pour dans le but de se rendre au spectacle pyrotechnique du Nouvel An sur la Tour Eiffel, lorsqu’un de ses amis a déverrouillé l’une des portes contiguës de la voiture. Nye, un casse-cou talentueux qui appréciait le freerunning dans le monde entier, a alors pris la  » décision stupide  » de grimper sur le câblage qui séparait deux wagons.

Bien que ses amis lui aient dit de rentrer, Nye n’a pas écouté et a escaladé la voiture avant d’être heurté par un objet qui passait alors qu’il relevait la tête pour  » prendre un selfie « . Il fut grièvement blessé à la tête, dont une fracture du crâne, mais fut rattrapé et ramené à l’intérieur. Il mourra le lendemain à l’hôpital, des suites de cette fracture.

Sa mère, Deborah Newman, enseignante de yoga, lui avait envoyé un message sur Facebook quelques heures plus tôt, lui disant  » Je t’aime, fais attention « . Apparemment, elle ne voyait aucun besoin de faire comprendre (ou d’empêcher son fils ?) tout au long de sa  » carrière  » que jouer quotidiennement avec sa vie allait un jour se retourner contre lui et que tout cela pouvait mal finir.

L’enquête du médecin légiste de Basingstoke a révélé que Nye était  » extrêmement en forme et en bonne santé  » et qu’il s’entraînait tous les jours, mais qu’il avait bu de la vodka dans la période qui a précédé l’accident, mais n’était pas ivre.

Joel, l’un des ses amis, a déclaré à la police :  » Nous avions déjà bu quelques verres de vodka orange. Nye en avait pas mal bu mais je ne peux pas dire s’il était saoul ou pas. Nous lui disions tous de rentrer mais il ne l’a pas fait. Il est sorti, puis a grimpé et a relevé la tête quand quelque chose l’a frappé. Il est tombé et nous avons réussi à le faire monter dans la voiture. Ma première pensée était qu’il était mort, car il ne bougeait plus et qu’il y avait beaucoup de sang. Je pense que ce qui s’est passé est le résultat d’une décision stupide de prendre une photo. « 

Bref, quand on joue quotidiennement avec sa vie il faut en assumer les conséquences, car à un moment, l’on en paye toujours le prix, le don de vie, qui plus est, en bonne santé, est une chance se respecte.

Et vous, qu’en pensez-vous ? N’hésitez pas à partager cette histoire pour sensibiliser le plus de monde possible, ou pour en débattre !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

PARTAGER CETTE ARTICLE

Sponsor