Chute d'une falaise

🦙 Pérou : 2 touristes chutent, l’un d’une falaise, l’autre d’une cascade, le même jour, et pour… un selfie.

DARWIN AWARDS

 Monseigneur DUMBER
Monseigneur DUMBER

Prête à la paroisse de DUMBER.land

Sponsor

Chute d’une falaise, puis d’une cascade, ils ne s’étaient pourtant pas donnés rendez-vous !

Chute d’une falaise et d’une cascade… pour un selfie ! Nous sommes en 2016. Selon certaines études, chaque année, plus de personnes sont tuées en prenant des selfies que par des requins. Sans blague ? Au Pérou en juin 2016, un Sud-Coréen fera un selfie mortel, et comble de l’ironie, quelques heures seulement après, ce sera le tour d’un Allemand, lui, au Machu Picchu !

Chute d'une falaise

 

Faire un selfie au dessus d’un précipice, il fallait oser !

Les deux touristes sont bel et bien morts dans des incidents séparés, mais dans le même pays et le même jour, en tentant de prendre des « selfies » dans deux endroits différents du Pérou.

Chute d'une falaise

Ce mardi 4 juillet 2016, la police péruvienne a retrouvé le corps du Sud-Coréen Kim Jongyeob, 28 ans, dans un lac du nord-est du pays. Que s’est-il passé ? Kim s’est dit, pourquoi pas prendre un selfie que personne n’a jamais encore réalisé ? Au sommet de la cascade de Gocta, au plus près du rebord, le mercredi 29 juin précédant la découverte de son corps, quand il a « malencontreusement » glissé… et est tombé de 1600 pieds (487 m tout de même, il a eu le temps de réfléchir à sa bêtise). Il fut retrouvé quelques jours plus tard au fond de l’eau, mort.

Un responsable local a été cité par The Telegraph, disant :

« Le touriste a été retrouvé mort, submergé à sept mètres de profondeur dans le lac dans lequel la cascade de Gocta court. Il voulait prendre un autoportrait à la cascade, mais pendant qu’il cherchait un bon endroit pour le prendre, il est tombé. »

L’oncle de Jongyeob a emmené son corps à Lima pour la crémation avant de transporter les restes en Corée du Sud, a déclaré le consul du pays, Chang Dongyool.

 

Un deuxième tombe, il voulait se donner l’impression qu’il volait… c’est fait.

Chute d'une falaise

Et comme si cela ne suffisait pas, la mort de Jongyeob est survenue le jour même où un touriste allemand de 51 ans est décédé au Machu Picchu, mondialement connu. Oliver Park, lui, essayait d’obtenir une photographie qui donnerait l’impression qu’il volait lorsqu’il est tombé de 100 mètres du haut d’une falaise. Son corps a été retrouvé le lendemain dans un ravin.

Le nombre de morts par selfies est tellement élevé dans le monde que certaines zones touristiques interdisent désormais la prise de selfies dans un souci de sécurité à la fois pour la personne prenant la photo, mais aussi pour son entourage. … Pourquoi ?

Quand on pense que rien qu’en 2015, il a été signalé par certains journaux que plus de personnes sont mortes en prenant des selfies (12) que tuées par des requins (8). D’autres seraient morts en étant tués par des taureaux, en se tirant dessus par accident, etc. Jusque-là, c’est de la sélection naturelle, mais dans un des cas, le DUMBER se tua en écrasant son avion, tuant également son passager dans le processus…

Bref, deux DUMBER de plus sur la liste des disparus, pour un simple selfie, pour fanfaronner sur les réseaux sociaux. Bah oui, vous n’oseriez quand même pas dire que ce serait pour la garder pour eux en souvenir dans un album qu’ils prendraient un tel risque ???

 

Nombre de morts par selfies en hausse, le Pérou contre-attaque !

En 2019, il y a eu plus de morts par selfies au Pérou que de personnes atteintes de mal d’altitude. Les touristes ont tellement voulu des photos incroyables qu’ils ont fini par tomber de falaises ou glisser sur des précipices comme s’ils étaient sur un toboggan. Les autorités péruviennes ont donc pris des mesures pour améliorer la sécurité des visiteurs, car il est plus difficile de vendre des visites guidées lorsque vos clients meurent à chaque coin de rue.

Parmi les mesures mises en place, on trouve des panneaux d’avertissement pour les zones dangereuses, des barrières pour empêcher les gens de se suicider par accident et des patrouilles de sécurité pour aider les touristes à survivre. Les guides touristiques ont également été encouragés à dire aux gens de ne pas être idiots et à éviter de jouer à « L’homme qui tombe à pic » pendant leurs vacances.

Ces mesures ont été saluées par les agences de tourisme et les organisations de sécurité, qui ont enfin pu se reposer et ne plus avoir à rédiger des avis de décès toutes les cinq minutes. Il est important de rappeler que la sécurité des touristes est une responsabilité partagée, mais soyons honnêtes, si vous vous penchez au-dessus d’une falaise pour prendre une photo, vous êtes déjà mort à l’intérieur.

Et vous, qu’en pensez-vous ? N’hésitez pas à partager cette histoire pour sensibiliser le plus de monde possible, ou pour en débattre !

🦙 Pérou : 2 touristes chutent, l’un d’une falaise, l’autre d’une cascade, le même jour, et pour… un selfie.

DARWIN AWARDS

PARTAGER CETTE ARTICLE

Sponsor